Plus d'information sur l'histoire

1873

Rokusaburo Sugiura a commencé par vendre des appareils photographiques et lithographiques à Konishiya Rokubeiten dans Kojimachi, à Tokyo (les débuts de Konica Corporation)

Konishiya, qui a débuté dans le négoce du riz, était un établissement commercial de premier plan à Tokyo. Rokusaburo Sugiura, qui fut ensuite renommé Rokuemon Sugiura VI, fut pris en photo par son photographe dans un studio, à l'âge de vingt-cinq ans. Cette expérience l'a fortement impressionné et il lui a demandé de vendre des appareils photo. Ensuite, il quitta l'entreprise familiale et ouvrit sa propre boutique, Konishi Honten dans Nihonbashi, à Tokyo, pour vendre des appareils photo et des médicaments.

1903

Mise sur le marché de l'appareil photo Cherry Hand Camera, le premier appareil de marque au Japon, et du papier Sakura Hakkin Type Paper, le premier papier photo du Japon

Rokuemon installa l'usine Rokuosha dans Shinjuku, à Tokyo, en 1902 pour concevoir et fabriquer des équipements photosensibles. L'appareil photo Cherry Hand Camera pouvait recevoir six plaques sèches (57 mm x 83 mm) et était vendu à un prix raisonnable. Alors que les appareils photo étaient considérés comme un produit spécial réservé uniquement à une catégorie particulière de personnes, telles que les propriétaires de studio photo, le lancement de l'appareil photo Cherry Hand Camera a permis de rendre abordable ces appareils pour le grand public.

1923

Création de l'école de photographie professionnelle Konishi (actuellement l'Université polytechnique de Tokyo)

Pour gérer le souhait émis par Rokuemon, une école de photographie a été fondée en 1923 pour fournir aux photographes des compétences techniques et artistiques. Cette école, connue aujourd'hui comme l'Université polytechnique, continue à former des photographes de haut vol.

1928

Kazuo Tashima crée Nichi-Doku Shashinki Shoten (entreprise d'appareils photo Japon-Allemagne, connue ensuite sous le nom de Minolta Co. Ltd) pour produire des appareils photo au Japon, et lance son premier appareil, Nifcalette, l'année suivante

Le 11 novembre 1928, l'entreprise qui deviendra par la suite Minolta ouvre sa première usine à Nishinomiya City, dans la préfecture de Hyogo. Le fondateur, Kazuo Tashima, après avoir travaillé pour une agence publicitaire à Tokyo après ses études à l'université, revient dans sa ville natale après le grand tremblement de terre Kanto qui a touché Tokyo. Lors d'un séjour en Europe, il découvre les énormes possibilités des équipements optiques, ce qui le décide à créer une entreprise dès son retour au Japon. À l'époque, le système de sous-traitance n'existait pas et chaque petit composant était produit en interne, sous la supervision des ingénieurs venus d'Allemagne.

1933

Lancement de la pellicule radiographique Sakura X-ray Film, conçue et produite en interne

1936

Une réorganisation est effectuée pour créer une société par actions, Konishiroku Honten (renommée ensuite Konica Corporation)

1940

Annonce de la première pellicule couleur fabriquée au Japon, Sakura Natural Color Film, puis lancement commercial l'année suivante

C'était une pellicule couleur fabriquée au Japon et très attendue, le résultat de onze années d'efforts persistants pour des améliorations techniques qui ont débuté dès le lancement de la pellicule Sakura Film, la première pellicule développée en interne par Konica (dénommé Konishiroku Honten à l'époque) en 1929.

1951

Le première chanson commerciale du Japon « Je suis un photographe amateur » sort sur les ondes des radios New Japan Broadcasting System (NJB) et Chubu Nippon Broadcasting (CBC) le 7 septembre

Les radios commerciales voient le jour au Japon le 1er septembre 1951. Konica (dénommé Konishiroku Photo Industry Co. Ltd à l'époque) acheta un espace de 30 minutes pour sponsoriser l'un des premiers programmes radio commerciaux, et demanda à Toriro Miki, un auteur compositeur de chansons très populaire, d'écrire la bande originale du programme. En réponse à cette demande, Miki pensa que c'était une bonne idée de diffuser sur les ondes une chanson commerciale, ce qui aurait été impossible par le passé lorsque les services de radiodiffusion étaient entre les mains de NHK, une entreprise publique non commerciale. La première chanson commerciale du Japon fut lancée et, étonnamment, elle ne faisait pas mention de l'entreprise et ne contenait aucun nom de produit.

1956

La première filiale américaine s'installe à Philadelphie aux États-Unis

En 1952, Konica Camera Company, un distributeur américain de Konica (dénommé Konishiroku Photo Industry Co. Ltd à l'époque), ouvre à Philadelphie aux États-Unis, afin de faciliter la distribution des produits. Cette ouverture fut suivie par l'établissement dans la même ville d'une filiale américaine, Koniphoto Corporation, en septembre 1956, pour renforcer les services d'importation et le service après-vente.

1957

Le premier planétarium de l'entreprise fut terminé et ouvert au public une année après, lors de l'exposition scientifique qui s'est déroulée à Hanshin Park

Comme le fondateur, Kazuo Tashima, était passionné par les étoiles, Minolta (dénommé Chiyoda Kogaku Seiko à l'époque) a poursuivi ses efforts pour concevoir un planétarium en coopération avec Masanori Nobuoka, un inventeur amateur. Leurs efforts produisirent des résultats en 1957 avec la réalisation du premier planétarium, qui fut ouvert au public l'année suivante, lors de l'exposition scientifique de Hanshin Park (un parc d'attractions de la préfecture de Hyogo) et rencontra un grand succès populaire.